ICEA

Institut de coopération pour l'éducation des adultes
 

Changement à la direction générale de l’ICÉA

Mercredi 26 août 2015 - ICÉA

Daniel Baril

L’Institut de coopération pour l’éducation des adultes connaîtra, avec la rentrée 2015, un changement à la direction générale de l’ICÉA. En effet, le 8 septembre prochain, Daniel Baril, bien connu dans les milieux de l’éducation des adultes et de la formation continue, remplacera Ronald Cameron à la direction générale de l’Institut.

M. Cameron a informé, ce printemps, la direction politique de l’organisation, de son désir de ne pas renouveler son mandat qui prend fin en septembre. Le conseil d’administration a été saisi de cette situation et a confié au comité exécutif le mandat de vérifier la possibilité d’une candidature provenant de l’interne de l’équipe de travail. La rencontre entre le comité exécutif et Daniel Baril, qui avait manifesté son intérêt, s’est conclue de manière positive. C’est pourquoi, le comité exécutif recommande au conseil d’administration d’entériner la candidature de Daniel Baril lors de sa prochaine réunion.

M. Baril a joint l’équipe de travail de l’ICÉA en 2 000, comme chercheur. Actuellement agent de recherche et de développement, M. Baril est connu de plusieurs organisations pour ses interventions toujours bien appuyées et documentées. Pour Pierre Doray, président de l’ICÉA, « Daniel partage non seulement la mission première de l’Institut, mais a également une connaissance approfondie des réseaux de la société civile qui agissent au Québec en éducation et en formation des adultes ». Daniel Baril poursuit actuellement un programme de doctorat dont le thème est le droit à l’éducation tout au long de la vie.

Rappelons que Ronald Cameron a accédé à la direction générale en 2011. Il a poursuivi un mandat marqué par plusieurs chantiers à l’interne et au niveau des activités et des relations avec les membres et partenaires.  Il laisse un Institut en santé au plan politique comme au plan financier. « C’est mission accomplie pour Ronald » que d’ajouter M. Doray.